Restaurant Los Canteros, cuisine castillane à Mingorría, Ávila

Desserts

Ce week-end, nous avons rendu la famille belle et nous sommes allés à Ávila pour faire de bonnes promenades dans la ville et, bien sûr, essayer certains des restaurants à proximité. Avant de partir j'ai consulté plusieurs pages sur le net pour me faire une idée de l'offre gastronomique de la ville, et j'ai décidé que nous allions manger au restaurant Los Canteros, à Mingorría, tout près de la ville d'Ávila.

Alors quand nous avons commencé la promenade et de chaque endroit nous avons été assaillis de suggestions constantes pour manger (une pratique de plus en plus répandue qui laisse peu de place à la réflexion), nous avions déjà fait la réservation. Mingorría est une petite ville qui se trouve à quelques kilomètres de la ville, à seulement quinze minutes en voiture la séparent.

Le restaurant Los Canteros est situé à l'entrée de la ville, dans une grande maison qui abrite une salle à manger décloisonnée et est très bien décorée. Un four à bois préside les lieux, d'où sort cette odeur caractéristique de rôti. Nous avons revu le menu, dans lequel vous pouvez trouver de la viande, des ragoûts de légumes et du riz au feu de bois, et nous avons choisi de partager trois entrées et d'attaquer un plat principal chacun.

Lors de la commande de notre commande, quelques rognons apéritifs sont arrivés à table, accompagnés de quelques toasts de pain de village, qui étaient assez appréciés, même pour moi qui n'aime pas beaucoup les abats. Nous avons commencé le repas avec des calmars à la romana plus que corrects, avec une légère pâte qui devenait croquante en quelques morceaux.

Il a été suivi d'une assiette très facile à voir, la planche de bois avec pomme de terre. Des morceaux de filet, de chorizo ​​et de torreznos ont été regroupés autour d'une portion de pommes de terre en tambour. Le chorizo ​​était un peu dur (j'ai dû le diviser) mais très savoureux. Les torreznos tout à fait acceptables, et le filet, un délice. Les pommes de terre n'ont pas duré longtemps dans l'assiette, c'est une préparation que certains convives ne connaissaient pas et cela les a surpris pour de bon.

La troisième entrée n'avait rien d'extraordinaire, une table assortie de croquettes de jambon, de cèpes et de fromage de chèvre qui passait sans douleur ni gloire sur notre table.



Les secondes étaient un délice, parmi les six convives, deux ont choisi le tostón dans le four à bois, dans lequel j'ai essayé un morceau de viande et une feuille de croûte. Comme me l'avaient dit les propriétaires des rations, c'était très bon, avec une viande molle et une peau croustillante, provenant d'un cochon vieilli depuis environ dix-huit jours.

Alors que mon voisin à table attaquait une dorade au four (que je n'ai pas essayée), nous nous sommes jetés tous sur le gril devant une cocotte d'agneau dans le four à bois. Les morceaux qui m'ont touché étaient exquis, avec une viande savoureuse et juteuse, même s'il est vrai que, comme cela arrive souvent dans le cas de morceaux entiers, certains se sont retrouvés avec des morceaux moins lucides qui ne donnaient pas d'aussi bons résultats.

Les desserts souffraient d'un excès de décoration qui les faisait nuire. La carrière de chocolat cassée, coulant ou mort par le chocolat, était très terne lorsqu'elle vint flotter dans une mer de crème anglaise. Ceux d'entre nous qui ont déjà goûté à ce dessert savent que la bonne chose est de le casser et de laisser couler le chocolat liquide chaud de ses entrailles. Dans ce cas, il a été mélangé à la crème abondante, annulant tout le charme de cette préparation.

Le gâteau Los Canteros, fait de fines tranches de pâte de brie, et fourré de crème anglaise aux baies, a perdu tout son charme lorsqu'il était encadré par un coulis de menthe, qui dominait en saveur, éliminant toute possibilité de savourer la crème. Le café est venu avec les desserts, une pratique incompréhensible du point de vue du client qui veut un repas tranquille.

Avec deux bouteilles de Montecillo Crianza, de l'eau et des boissons non alcoolisées, la facture finale était de 33 euros par personne.

Restaurant Los Canteros

Rôtis au four à bois
Route de la gare n ° 8
Mingorría, Ávila
920 20 03 17
Prix ​​moyen: 35 euros

  • Facebook
  • Twitter
  • Flipboard
  • Email
Mots Clés:  Sélection Desserts Recettes 

Des Articles Intéressants

add