León mange Gamba: pour des scènes comme celle ci, je ne vois pas MasterChef

Desserts

Hier, la troisième édition de MasterChef a commencé, le concours de cuisine pour les chefs amateurs (Top Chef est pour les professionnels) qui a rencontré un tel succès sur TVE, tant dans sa version pour adultes que pour enfants.

Je vous promets que j'ai essayé de le voir, j'ai essayé de toutes mes forces, j'ai même résisté à de nombreuses impulsions pour changer de chaîne, éteindre la télévision ou même la jeter par la fenêtre, mais c'est à cause de scènes comme celle que je vous montre ci-dessous que je ne vois pas MasterChef

Le plus jeune candidat, Alberto, un étudiant en médecine de 18 ans, a décidé de présenter un plat sans doute très risqué, car innocent et naïf. C'était un "León mange de la gamba", un gaspacho à la tomate et à la fraise avec des crevettes, des poivrons et une pomme de terre décorée comme si c'était le visage d'un lion (mangeant une crevette).

Alberto, expulsé par son lion mange des crevettes

Je ne dis pas que le garçon mérite de passer ou que sa présentation ou son assiette me semble bonne, cela n'a pas d'importance. Ce qui me semble fatal, c'est l'humiliation publique à laquelle a été soumis ce garçon qui, il suffit de regarder son visage, n'a sûrement pas voulu offenser le jury avec son assiette, mais a été naïf.

Et c'est que le jury lui raconte tout sauf beau. «C'est une insulte à mon intelligence», «Vous n'avez rien compris» ou «Dans ma vie j'ai vu un cochon comme celui-ci» sont quelques-unes des perles que le pauvre garçon doit supporter stoïquement. Pour finir, le jury l'expulse avec de mauvaises manières sans même délibérer, «parce que ce n'est pas nécessaire».

Il y a un moment où Pepe insiste sur le fait que le plat est une insulte aux 15000 personnes qui ont été exclues du programme, mais je dis que si ce garçon a réussi les tests, ce sera que quelque chose aura été bien fait, bien que je n'exclus pas que ils l'ont seulement choisi au casting pour le lyncher publiquement sur le premier spectacle et créer débat et public.

Quoi qu'il en soit, je ne sais pas pourquoi j'avais espéré que cette édition pourrait être différente, qu'ils pourraient évaluer et critiquer les plats sans aucun besoin d'humilier (ai-je entendu Sabotage in the Kitchen?), D'autant plus que ceux là ne sont pas des personnes qui se consacrent professionnellement à la cuisine.

Un et pas plus Saint Thomas.

  • Facebook
  • Twitter
  • Flipboard
  • Email
Mots Clés:  Sélection Desserts Recettes 

Des Articles Intéressants

add