Marcel Lapierre Morgon 2007

Je vous ai récemment raconté comment un Leroy Bourgogne Blanc 1998 a démantelé deux des clichés de la Bourgogne: n'achetez pas de vins qui n'ont ni le mot «Bourgogne» sur l'étiquette, ni le mot «Négociant».

Eh bien, ce Morgon de Marcel Lapierre démantèle un autre mythe: la fuite du Beaujolais.

Il ne faut pas tomber dans la tentation, même si la vérité est qu’elles nous facilitent la tâche avec tant de publicité, d’associer le «Beaujolais» au «Beaujolais nouveau». Rien de cela. Le Beuajolais Nouveau est un phénomène commercial qui inonde Paris, la France et le monde entier chaque novembre avec le vin du nouveau millésime dans le Beaujolais. Tous les troisièmes jeudis de novembre depuis plus de 50 ans, du vin nouveau, fruité, simple et frais a atteint tous les commerces, bars, restaurants et terrasses. La fête explose et les verres se remplissent.

Mais, bien sûr, tout le monde rejoint le train en marche et les abus arrivent: mauvaise maturation, levures aromatisées, excès de la presse. La qualité du produit en souffre.

Mais comme je le disais, tout le Beaujolais n'est pas nouveau. Le nom générique cède la place aux villages du Beaujolais; et ceux-ci aux Crus del Beaujolais, le top en termes de qualité.

Et Morgon en fait partie. Un terroir particulier composé de roches et d'ardoises décomposées, majoritairement planté du cépage Gamay qui, traité comme il se doit, produit des vins aux couleurs profondes et aux arômes de réglisse, de violette et de cerise. Un vin qui n'est généralement pas adapté au vieillissement mais qui nous fait apprécier pour sa jeunesse et sa fraîcheur.

Et Marcel Lapierre est l'un des producteurs de Morgon qui prend soin de son produit en retournant à ses racines: vendanges manuelles, viticulture «bio», peu de traitement au SO2, faibles rendements ...

Et ainsi son Morgon 2007 se montre pour ce qu'il est: un vin pur. Fruits rouges, fruits et plus de fruits, mais sans concessions sur la douceur, droit, minéral, sans les arômes vertigineux de bonbons si courants malheureusement dans le gamay. En bouche fraîche, avec des tanins présents mais sans arêtes, intégrés dans un passage en bouche sans amertume, sans notes d'alcool et sans bois suffocants. Oui monsieur. Un vin jeune déjà à son apogée. Bien que cela vous semble contradictoire par définition.

M. Lapierre Morgon 2007

Zone: AOC Morgon / Beaujolais / France
Variétés: 100% Gamay
Diplôme: 12,5% Alc.
Prix: 15-18 euros
Note: 8,5

Plus d'informations | Domaine Lapierre
Directement au Paladar | Leroy Bourgogne Blanc 1998
Directement au Paladar | Dessus de pois et de bacon. Recette

Partager Marcel Lapierre Morgon 2007

  • Facebook
  • Twitter
  • Flipboard
  • Email
Les sujets
  • Vins dégustés
  • Venu
  • France
  • 2007
  • Gamay
  • Beaujolais

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Flipboard
  • Email
Mots Clés:  Sélection Desserts Recettes Avec Thermomix- 

Des Articles Intéressants

add