Les pays européens commencent à négocier une réforme du vin

Desserts

Aujourd'hui les négociations reprennent dans le but de réformer le marché du vin européen, la dernière nouvelle que nous avions était l'intention de démarrer 200.000 hectares de vignobles pour éviter la surproduction de vin dans la communauté européenne, aussi qu'ils voulaient libéraliser la culture du vignoble, De cette manière, les droits de plantation seraient supprimés, et ils voulaient également changer le mode de distribution des fonds et des aides destinés entre autres au secteur œnologique.

La Communauté européenne propose que le démarrage soit volontaire et pour cela des incitations convaincantes seront offertes, en particulier dans les régions où la production est moins compétitive. Tout se passe comme si les ailes de ceux qui tentent de trouver une niche sur le marché œnologique étaient coupées et qui pour le moment ne se démarquent pas ou ne sont pas compétitifs, mais ils entretiennent sûrement leur passion œnologique. L'aide, en principe, est d'environ 7 000 euros par hectare déraciné et un délai d'environ 5 ans est établi pour atteindre l'objectif fixé, à savoir le démarrage de 200 000 hectares, soit 6% du vignoble européen.

Quant à l'aide que l'Union européenne fournit habituellement aux vignerons, la méthode varie, maintenant ils entendent fournir les soi-disant «enveloppes nationales», un montant économique qui est fourni au gouvernement de chaque pays, étant réparti selon leurs critères, allouant toujours une partie qui servira à la promotion. Cela va être une question particulièrement litigieuse, comme cela se produit toujours lorsqu'il s'agit de décider qui devrait recevoir l'aide et son montant.

Plusieurs problèmes seront abordés, tels que l'interdiction d'ajouter des sucres au vin, ce que d'autres pays comme l'Allemagne, l'Autriche, etc. font pour améliorer la qualité et le titre alcoométrique. Ces pays ne sont pas d'accord avec cette mesure, ont-ils tenu compte du fait que le changement climatique les favorise, ils ont de moins en moins besoin d'ajouter des sucres, car le raisin atteint une maturité optimale.

En bref, comme lors des réunions précédentes, il sera difficile de parvenir au consensus des pays participants, même si à notre avis le consensus des agriculteurs est plus important, car parfois ce qu'un gouvernement demande ne coïncide pas avec les demandes de ceux qui trouvé dans le monde œnologique.

Via | Terra directement au Paladar | La nouvelle réforme du secteur vitivinicole en Europe, n'est-ce pas? Directement au Paladar | La Commission européenne propose de déraciner 400 000 hectares de vignobles En Directo al Paladar | Le vin augmente sa teneur en alcool en raison de la hausse des températures

Partager Les pays européens commencent à négocier une réforme du vin

  • Facebook
  • Twitter
  • Flipboard
  • Email
Les sujets
  • Oenologie
  • Venu
  • Marché
  • vignobles
  • UE

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Flipboard
  • Email
Mots Clés:  Desserts Sélection Recettes 

Des Articles Intéressants

add